VANPARYS : 125 ANS DE PLAISIRS GOURMANDS

Le confiseur et chocolatier Vanparys a démarré ses activités en 1889 en tant qu’entreprise familiale, établie à proximité du Sablon, un quartier huppé au cœur de Bruxelles. Felix Vanparys dirigeait alors l’entreprise. Sa recette et sa méthode de fabrication des dragées font encore la renommée de Vanparys à l’heure actuelle. Du délicieux chocolat belge ou les meilleures amandes, enrobés d’une fine couche croquante de sucre, des couleurs gourmandes… les dragées Vanparys sont soigneusement préparées dans de traditionnelles grandes cuves en cuivre rouge, chauffées au degré près, tournant sur leur axe, selon une inclinaison spécifique. Tout est calculé : les dragées passent toutes en un point donné, lorsque la cuve est en rotation, afin d’obtenir une répartition égale du sirop sucré coloré.
Au fil des années, fort de son expérience et expertise acquise, Vanparys a étendu sa gamme de friandises. L’assortiment actuel comprend des gourmandises enrobées de chocolat, tel que des noix, noisettes, fruits et grains de café, mais aussi des confiseries saisonnières, parfaites pour célébrer les fêtes qui ponctuent le calendrier. Cette tradition et ce savoir-faire, transmis de père en fils, au fil des générations, font le succès de Vanparys. Nos moteurs : la passion du chocolat, l’amour du travail bien fait, la recherche constante de qualité, du goût parfaitement équilibré et des couleurs vives, la volonté d’innover et de proposer ce qui se fait de mieux.
“La dragée” – Le goût de la tradition
Depuis toujours, la dragée est au centre des traditions sociales. Aux moments clés de la vie – naissance, baptême, communion, mariage… – il est coutume d’offrir des petits ballotins de dragées, pour partager ces moments de joie.
L’origine exacte de la dragée n’est pas clairement établie, mais bien son origine géographique. Cette gourmandise proviendrait du bassin méditerranéen.Comme la plupart des inventions providentielles, la dragée aurait vu le jour par erreur. Selon la légende, un confiseur romain, nommé Julius Dragatus, aurait laissé tomber une amande par mégarde dans un pot de miel. Conquis par ce goût exquis, il aurait partagé sa découverte. Lors de la naissance de son fils, il prépara pour ses proches des amandes enrobées de miel. La tradition romaine d’offrir des dragées lors des naissances et mariages était lancée.
En 1120, la recette fut adaptée par un pharmacien du nord de la France qui imagina de plonger des amandes séchées dans un mélange de miel et de sucre. Ce mélange devint un enrobage dur et croquant. Cette version ancestrale était loin de l’enrobage raffiné que l’on connaît actuellement, mais c’était un début. Les dragées étaient alors utilisées comme médicament pour les femmes enceintes et comme stimulant sexuel pour les hommes ! Au 16e siècle, le roi et la reine de France furent séduits par une version bien plus subtile de la friandise.
Début du 20e siècle, quand les amandes virent à manquer après une mauvaise récolte, le chocolatier belge Vanparys eut l’idée de remplacer les amandes par du chocolat en forme d’amande. La concurrence lui embraya le pas, de sorte que cette nouvelle forme de dragées devint de plus en plus populaire et plus prisée en Europe que la version traditionnelle à l’amande.
En Europe et au-delà du vieux continent, les dragées sont encore associées au bonheur et à la prospérité. En Belgique, en France et en Italie, ces confiseries sont offertes lors des naissances et des baptêmes, et, comme aux États-Unis, lors des mariages et jubilés. Au Portugal, les dragées sont données à Pâques. Les Russes et Japonais en profitent toute l’année durant, comme délicatesse à s’offrir.
De la Rome Antique à la Belle Epoque, jusqu’à aujourd’hui, les dragées vous accompagnent tout au long de votre vie. Il y a toujours quelque chose à fêter qui mérite les délicieuses dragées colorées de Vanparys.

dragees2

Le chocolat, passionnément’

Le chocolat n’est pas un simple produit. C’est une passion qui se partage ! C’est aussi une tradition qui remonte à plusieurs siècles. Chaque bouchée gourmande Vanparys vous raconte l’histoire du chocolat, de ses origines lointaines à ses ingrédients et au savoir-faire requis pour préparer cette recette secrète, tant convoitée
Le chocolat Vanparys – qu’il soit amer et pur, au lait, ou d’un blanc immaculé – est basé sur une recette unique de chocolat belge. Il est réalisé avec des fèves de cacao, cultivées durablement en Côte d’Ivoire, méticuleusement sélectionnées et soigneusement grillées selon des indications bien précises.
Le cacao, toute une histoire
Les civilisations aztèques et mayas furent les premières à utiliser le cacao. Ils mélangeaient les fèves avec du maïs, des piments et d’autres épices. Ce mélange était utilisé dans de nombreux plats et boissons. Christophe Colomb et son équipage furent les premiers colons à découvrir cette délicatesse. Le jeune explorateur espagnol Hernan Cortez aurait été le premier importateur de cacao en Europe, qu’il fit découvrir à son retour au pays. Les Européens ont modifié cette préparation en y ajoutant du sucre, neutralisant l’amertume qui ne plut pas aux palais européens. Dans un premier temps, le cacao était réservé aux plus grandes cours, avant d’être accessible au 19e siècle au commun des mortels.
Les premiers ateliers de fabrication de cacao étaient établis en Suisse (1819), en France (1824) et en Belgique (1883). Pendant ce temps, les Portugais plantaient les premiers cacaotiers à Sao Tomé en Afrique. Les plantations de cacao devinrent légion en Côte d’Ivoire, Côte d’Or et au Nigéria. En Asie aussi, le cacao fut cultivé dans de larges plantations, suite à l’introduction du cacao en Extrême Orient par les Britanniques et les Néerlandais.
Actuellement, aux quatre coins du globe, on mange du cacao. Plus de 3,5 millions de tonnes de fèves de cacao sont consommées chaque année. 30 % de ces fèves viennent de Côte d’Ivoire* !
“S’il n’y a pas de chocolat au paradis, ne comptez pas sur moi pour y aller.” ― Jane Seabrook, Furry Logic Laugh at Life
* Chiffres issus de : Medicine Hunter – A brief history of cocoa

La passion des couleurs

Qui n’aime pas un peu de plaisir des yeux?

Chaque saison, Vanparys ajoute de nouvelles couleurs à sa palette déjà étendue. Nous connaissons l’importance et l’impact des couleurs au quotidien, sur notre humeur. En tant que confiseurs, nous aimons jouer avec les couleurs, et inventer sans cesse de nouvelles combinaisons créatives. À l’affut des nouvelles tendances, nous avons décliné certains coloris en mat, en brillant ou en nacré. Il y a forcément une couleur assortie à votre état d’esprit ou à l’événement que vous vous apprêtez à célébrer.
color-balls-2

La qualite avant tout

Vanparys Chocolate is melted and poured into small almond-shaped moulds to form a delicious core.

The core is coated with a layer of sugar and Arabic gum, forming an impenetrable shell that prevents the infiltration of moisture and protects the core from deforming or melting during the rest of the production process.

Next, a sugar solution is poured over the previously dried and gummed core. The solution is evenly distributed over the entire dragée thanks to the rotating movement of the vat in which this encapsulating is done. The duration of this phase determines the thickness of the sugar layer to be applied to each dragée.

The dragées are next placed into another vat where they are coated with a small amount of coloured and/or flavoured sugar syrup. And then are left to dry.

Luxurious silver-leaf coated dragées are created in rotating crystal vats with beads of pearls to help polish the edges.

Finished dragées are laid out and examined one at a time in order to remove any dragées containing defects such as differences in size, thickness of the sugar coat, uneven colouring, etc.

We manufacture to BRC and SAC (AFSCA) safety and quality certification standards. And also have a halal certificate.